Se défendre contre les agressions extérieures, oui, mais avec un système immunitaire renforcé

Se défendre contre les agressions extérieures,

 

Oui, mais avec un système immunitaire renforcé

 

 

 

 

 

 

Nous vivons chaque jour avec les bactéries. Il y a 400 fois plus de bactéries sur nos téléphones, clavier d’ordinateur que sur la cuvette des toilettes… Il y a environ 1 milliard de bactéries dans 1 litre d’eau douce, 40 millions dans un gramme de terre… Et pourtant, nous ne tombons pas malades tous les jours !!

 

Si vous êtes fragiles sur le plan immunitaire, et que vous « tombez » régulièrement malade, c’est que votre immunité est perturbée. Il peut s’agir d’une alimentation inappropriée, des déficits en micronutriments, du stress chronique, un manque de sommeil.

 

Les signes d’une immunité affaiblie : infections urinaires à répétition, infections ORL, virus de l’hiver, gastros… Souvent traités avec des antibiotiques, qui peuvent fragiliser d’avantage votre système immunitaire. Les antibiotiques altèrent le microbiote intestinal, siège à 80% de notre immunité. Une fragilité du coup pour le prochain épisode infectieux !

Pour lutter efficacement contre les agents infectieux il faut corriger votre terrain individuel. Et ensuite agir de façon plus offensive avec des compléments naturels, et des plantes…

 

En premier lieu, il faut augmenter votre niveau d’énergie vitale, qui agit comme bouclier.

Aujourd’hui on peut associer cette énergie à notre production d’ATP (adénosine Triphosphate). C’est une molécule fabriquée au cœur de nos cellules, dans les mitochondries. Pour que ces petites centrales énergétiques fonctionnent à plein régime voici ci-dessous quelques conseils :

 

-      Une bonne respiration avec un apport de dioxygène suffisante. En cas de stress, on adopte une respiration plus rapide, et cela entraîne une mauvaise oxygénation de nos tissus. Il faut réapprendre à respirer, pour cela vous pouvez pratiquer des séances de yoga, qi gong, médiation, cohérence cardiaque.

-      Plusieurs nutriments sont essentiels à la production d’ATP :

Les acides gras insaturés, consommez de l’huile de colza, et de l’huile d’olive. Idéalement on peut suivre une cure d’acides gras Oméga-3, au moyen de complément alimentaire.

-      Consommer du magnésium, qui est LE minéral de l’énergie. 80% des français en manquent ! Privilégiez du magnésium de 3ème génération, c'est-à-dire sous forme de glycérophosphate et citrate (bien lire les étiquettes ;-)), associé à de la vitamine B6, ou Taurine. A savoir que la vitamine B6 intervient dans la synthèse des anticorps.

-      Les vitamines du groupe B, plus particulièrement la B1, B21, PP qui sont des cofacteurs de la synthèse de l’ATP.

-      Le ZINC, sous forme de citrate de Zinc à raison de 30mg par jour. 100% des plus de 60 ans sont carencés et 80% tous âges confondus. Il est pourtant nécessaire au système immunitaire. (A éviter pendant une période d’infection)

-      La vitamine C. Les études sont formelles : une personne supplémentée en vitamine C augmente sa résistance aux infections. Eviter les formes effervescentes, privilégier les formes issues du végétal comme l’acérola. En cas d’infection, vous pouvez même prendre  de 1 à 3 g par jour réparties dans la matinée) A savoir : la molécule de synthèse de la vitamine est identique, mais gare aux excipients souvent délaitèrent que les produits vendu contiennent…)  

-      La vitamine D, qui intervient dans la différenciation des globules blancs. Un dosage sanguin peut être fait au mois d’octobre, idéalement, vous devez avoir un dosage évalué de 45ng/ml. Si vous n’avez pas ce dosage, supplémentez-vous sous forme de vitamine D3 en goutte, 10 000 unités par jour durant la période de l’hiver. (c’est le maximum atteint en une journée lors d’une exposition au soleil)

-      Chouchoutez votre intestin, qui est NOTRE barrière immunitaire si le microbiote est riche et équilibré, avec une membrane intestinale imperméable aux intrus.

Pour une immunité optimale, corriger votre microbiote à l’aide d’une cure de probiotiques, avec une cure de souches spécialisées comme Lactobacillus paracasei et Lactobacillus acidophilus par exemple. Si vous souffrez d’une hyperperméabilité, faite le point avec votre naturopathe pour restaurer la barrière intestinale.

-      Les plantes…

L’Echinacée (Echinacea purpurea) : c’est l’une des meilleures plantes stimulantes immunitaires, cela en partie grâce à ses polysaccharides. Mais contre-indiquée en cas de maladie auto-immunes…

L’Eleuthérocoque (Eleutrerococcus senticosus) qui est immunostimulant et vitalisant général. Considéré comme adaptogène, il augmente la résistance au stress.

En gemmotherapie :

Bourgeon de Cassis (TRibes nigrum)  et Bourgeon d’Eglantier (Rosa canina)

-      L’apithérapie…

La propolis, qui est un excellent anti-infectieux

La gelée royale qui est très revitalisante et booster de l’immunité

-      Les huiles essentielles…

Comme le thyn à linalol, Ravintsara, tea tree, Laurier noble, etc… Pour l’utilisation et les précautions d’emplois, voir avec votre naturopathe

-      Pour fini et bien… le bon sens…. Pratiquer une activité physique régulière, prendre soin de son sommeil, gérer le stress, avoir une alimentation saine et diversifiée riche en vitamines…..

Un bon système immunitaire se construit sur plusieurs mois, il faut donc anticiper sur la période la plus à risque : l’hiver.

 

 

En suivant ces conseils, avec l’aide de votre naturopathe, les virus et bactéries n’ont qu’à bien se tenir ! Même le virus du covid-19 !!!

 

 

Attention, les produits conseillés ci-dessus contiennent des principes actifs même naturels ayant un impact sur l’organisme, il est conseillé de demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre une cure, en particulier pour les personnes sous immuno-suppresseurs pour lesquels il existe des contre-indications. Egalement pour les personnes allergiques, ou avec une pathologie,  il faut demander conseils et être vigilent.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0